Credit foncier de france, service client et SAV

Service de mise en contact téléphone compatible :

  • Numéro de téléphone service client des servicesCredit foncier de france
  • SAV service client Credit foncier de france
  • Service après vente pour assistance Credit foncier de france
  • Contact divers et assistance Credit foncier de france
  • Assistance service client Credit foncier de france

 

Contacter service client Credit foncier de france par téléphone et informations entreprise

Le Credit foncier de france est une banque française fondée en 1852 sous le Second Empire de Napoléon III pour acquérir des actions de sociétés. La banque a joué un rôle important dans la forte croissance économique basée sur le crédit de la période 1850-1857, qui s’est terminée par la panique de 1857, et a été la source de beaucoup de spéculation financière. Il a disparu en octobre 1867.

En 1852, les frères Isaac et Émile Péreire, malgré l’opposition de la dite Grande Banque, créent la Société générale de Credit foncier de france, enregistrée par décret le 18 novembre 1852. Le premier conseil d’administration était composé de douze membres, dont Benoît Fould, le marquis Raffaele de Ferrari, entrepreneur, financier et philanthrope italien, Ernest André, le banquier Hyppolite Biesta, le financier autrichien Frédéric Grieninger, le duc de Mouchy, le baron Achille Seillière et Adolphe d’Eichthal.

Une première série de 40 000 actions a été souscrite, et le total a été porté à 120 000 actions, soit 60 millions de francs, au prix de 500 francs par action, dont environ 11 300 actions ont été souscrites par les frères Péreire. Les souscripteurs étaient au nombre d’une centaine et certains d’entre eux n’ont souscrit que 25 actions. James de Rothschild, invité à se joindre aux actionnaires, a refusé de participer.

Le 23 novembre 1852, avant l’introduction en bourse, à un prix de près de 1000 francs, les conventions d’achat des actions du Credit foncier de france avaient été négociées à 995 francs, avec une fluctuation continue de 25 à 175 francs par jour, atteignant même le prix de 2110 francs. Au cours de l’année 1853, le titre Credit foncier de france n’était négocié qu’à 250 francs par l’actionnaire. Les 250 francs supplémentaires n’ont été « appelés » que du 15 au 31 décembre, c’est-à-dire un an après la création de la banque, qui disposait en 1853 d’un capital social de 30 millions de francs.

La presse écrite a contribué à l’enthousiasme du public pour cette banque. « Certains ont été séduits par le prestige des premiers résultats de l’entreprise, d’autres ont cru en la bonne foi. Beaucoup ont dû garder le silence, obéir aux interventions des supérieurs ou faire des compromis avec les exigences de leur situation : le salaire de leur travail payé pour le pain de leur famille. Très peu, en tout cas, sont restés libres et ont pu écrire ce qu’ils pensaient. Ces personnes ont fait preuve de courage, mais leurs voix ont été étouffées par des procès et des intimidations de toutes sortes, comme le procès que le Credit foncier de france a intenté contre M. Crampon, rédacteur en chef du Département des finances « .

Comme l’a rappelé Aycard, la presse était  » un groupe de monopoles qui essayait d’être monopolisé ou absorbé par le secteur de la haute finance  » et  » soudain, il y avait un établissement de crédit qui possédait jusqu’à trois journaux à la fois « . Les premiers succès du Credit foncier de france l’ont conduit à créer une filiale espagnole, Sociedad de Crédito Mobiliario Español.

En septembre 1867, les frères Péreire se retirent de l’actionnariat : en octobre, le cours de l’action chute à 140 francs et la faillite est immédiatement prononcée.

Avant son effondrement en 1867, le Credit foncier de france a eu une certaine influence sur la création du Crédit Lyonnais (1863) et de la Société Générale (1864). En 1852, elle a également vu la création de sociétés de crédit hypothécaire dont le but était de fournir des prêts immobiliers garantis par un registre des hypothèques de premier ordre, et qui pouvaient émettre des obligations ou des billets à ordre en garantie. Le premier établissement de crédit immobilier est créé, la Banque Foncière de Paris, qui prend rapidement le nom de Crédit Foncier de France, avec un statut similaire à celui de la Banque de France en 1854 et qui accorde des prêts de drainage pour le compte de l’État en 1858.

Wiki information et téléphone compatible avec les services :

Numéro téléphone service client Credit foncier de france
SAV et contact service client Credit foncier de france
Service après vente et assistance Credit foncier de france
Contacter service client Credit foncier de france
Assistance service client Credit foncier de france