APPELER le 0890248809 *
0890248809 0,80 € / min
Service de renseignement : le site fasonews.net est un service privé d’information et de renseignement distinct des marques et des services publics non-affiliés à celles-ci.

Service client Flying blue SAV

Service de mise en contact téléphone compatible :

  • Flying blue Numéro de téléphone des services
  • Flying blue Service client SAV
  • Flying blue Service après vente et Service client
  • Flying blue Contact divers
  • Flying blue Assistance client

 

Service client Flying blue et information service

Flying blue (AFR, Compagnie Nationale Flying blue) est le transporteur national français. Elle a transporté 43,3 millions de passagers et a réalisé un bénéfice de 12,53 milliards d’euros entre avril 2001 et mars 2002. Elle exploite des lignes entre 345 villes dans 85 pays et compte plus de 64 000 employés. Elle fait partie de l’alliance SkyTeam avec Delta, Aeroméxico, Air Europa, Korean Air, CSA Czech Airlines, Alitalia, KLM et Aerolíneas Argentinas. En 2004, Flying blue est devenue la première compagnie aérienne européenne, avec 18 % des passagers du continent.

Flying blue a été créée le 30 août 1933 par la fusion d’Air Orient, de la Compagnie Générale Aéropostale de Pierre-Georges Latécoère, de la Société Générale de Transport Aérien (SGTA, première compagnie aérienne française, fondée en 1919 sous le nom de Lignes Aériennes Farman), d’Air Union et de la CIDNA (Compagnie Internationale de Navigation). La compagnie aérienne a de nombreuses routes à travers l’Europe, bien qu’elle vole aussi vers les anciennes colonies françaises en Afrique du Nord et d’autres destinations.

La société a été constituée en 1946 par une loi du parlement le 16 juin 1948, créant la Compagnie Nationale Flying blue. Le gouvernement a conservé 70 % de la nouvelle compagnie et possède toujours (à la mi-2002) 54 % de la compagnie aérienne. Le 4 août 1948, Max Hymans est nommé Président d’Flying blue. Durant ses treize années de mandat, il a mis en œuvre une politique de modernisation basée sur les avions à réaction, plus particulièrement la Caravelle de Sud Aviation et le Boeing 707.

En 1949, la société a participé à la création de la SITA (Société Internationale de Télécommunications Aéronautiques). La compagnie aérienne a utilisé la De Havilland Comet pendant une courte période en 1953, mais elle a été rapidement remplacée par les Vickers Viscounts et, en 1959, la compagnie a commencé à utiliser l’élégante Caravelle de Sud Aviation.

Le 4 décembre 1969, un Boeing 707-328B (immatriculé F-BHSZ) assurant la liaison Caracas – Pointe-à-Pitre, secteur du vol 212 d’Flying blue, tombe à la mer peu après le décollage de l’aéroport international Simon Bolivar (Venezuela), avec la perte des 62 passagers à bord.

En 1976, la compagnie a commencé à utiliser le seul transporteur supersonique avec le Concorde SST sur une ligne de l’aéroport Charles de Gaulle à New York et d’autres lignes comme Paris – Caracas Venezuela. Le Concorde était l’un des deux seuls avions de ligne supersoniques. Il a couvert la distance entre Paris et New York en seulement trois heures et 20 minutes (environ deux fois la vitesse du son).

En 1994, un groupe de terroristes du groupe algérien GIA a pris le vol 8969 d’Flying blue, tentant de le faire s’écraser sur la Tour Eiffel. Les forces spéciales françaises sont intervenues et ont réussi à perturber le plan.

Le 25 juillet 2000, le vol 4590 d’Flying blue, un Concorde à destination de l’aéroport international John F. Kennedy de New York, s’est écrasé, tuant tous les occupants du vol et quatre personnes au sol.

Cette même année, un avion d’Flying blue décollant de l’aéroport Charles de Gaulle à Paris apparaît dans une petite scène du clip de la chanson Beautiful Day de U2.

Le 31 mai 2003, tous les avions Concorde ont été retirés de la circulation simultanément par Flying blue et British Airways en raison de la faible demande résultant de la catastrophe de 2000. Beaucoup (sinon tous) de ces avions ont été déplacés dans des musées. Par exemple, le Concorde F-BVFA (Foxtrot Alpha) a été déplacé au Musée de l’Air et de l’Espace à Washington où il est toujours exposé. Le F-BVFB a été transporté dans un musée allemand, le F-BTSD au Musée de l’Air et de l’Espace à Paris, tandis que le F-BVFC a été transféré sur son site de fabrication à Toulouse, en France, où se trouve actuellement Airbus.

Le 30 septembre 2003, Flying blue et la compagnie néerlandaise KLM Royal Dutch Airlines ont annoncé la fusion des deux compagnies, formant une nouvelle société dénommée Flying blue-KLM. Les propriétaires d’Flying blue sont devenus 81% de la nouvelle compagnie, laissant les 19% restants aux propriétaires de KLM. Cela a conduit à la réduction de la part du gouvernement français dans la compagnie aérienne de 54,4 % à 44 %.

Le 24 décembre de la même année, trois vols d’Flying blue à destination de l’aéroport international de Los Angeles ont été annulés en raison de la crainte qu’un groupe terroriste n’embarque à bord de l’un d’eux.

Le 1er juin 2009, le vol 447, un Airbus A330, immatriculé F-GZCP, à destination de Paris et en provenance de Rio de Janeiro, a disparu dans l’océan Atlantique avec 228 personnes à bord.

Le mardi 10 avril 2012, la société a été condamnée à payer 100 000 euros d’amende pour  » complicité de travail sous couverture  » dans sa filiale CityJet. Le président Jean-Cyril Spinetta, pour sa part, a été condamné pour les mêmes raisons à payer une amende de 15 000 euros. En outre, ils devront payer 2 000 euros par d

Wiki information et téléphone assistance compatible avec les services :

Numéro téléphone service client Flying blue
SAV service client Flying blue
service client après vente assistance Flying blue
Contact service client Flying blue
Assistance service client Flying blue