APPELER le 0890248809 *
0890248809 0,80 € / min
Service de renseignement : le site fasonews.net est un service privé d’information et de renseignement distinct des marques et des services publics non-affiliés à celles-ci.

Printemps, service client et SAV

Service de mise en contact téléphone compatible :

  • Numéro de téléphone service client des servicesPrintemps
  • SAV service client Printemps
  • Service après vente pour assistance Printemps
  • Contact divers et assistance Printemps
  • Assistance service client Printemps

 

Contacter service client Printemps par téléphone et informations entreprise

Le Printemps Haussmann est un grand magasin du Groupe Printemps situé dans le 9ème arrondissement de Paris, qui regroupe les magasins des principales marques de mode, de luxe et de beauté, répartis par thème dans les trois bâtiments du complexe (27 étages et 43 500 m 2 au total). Les façades et les toits (à l’exception de l’élévation moderne) des bâtiments ont été déclarés monuments historiques par arrêté du 15 janvier 1975.

Le 11 mai 1865, Jules Jaluzot et Jean-Alfred Duclos créent la société Au Printemps. Jaluzot décide de faire construire son premier grand magasin au carrefour du boulevard Haussmann et de la rue du Havre, malgré son éloignement, à l’époque, de la partie la plus centrale de Paris. Peut-être a-t-il prévu le développement de ce quartier et l’opportunité que constituait la proximité de la gare Saint-Lazare. En conséquence, Jaluzot et Duclos ont acheté trois étages d’un immeuble situé à cet endroit. Ces premiers grands magasins du Printemps avaient de grandes vitrines et semblaient former une sorte de grand marché couvert et soutenu par des colonnes. Jaluzot fit venir le prêtre de l’église de la Madeleine pour bénir le nouvel établissement à l’occasion de son inauguration le 3 novembre 1865.

Cette même année, le Printemps connaît son premier grand succès avec la commercialisation exclusive d’une soie noire, la Marie-Blanche, qui remporte la faveur de la clientèle jusque dans les années 1900.

En 1866, le Printemps innove et lance les ventes telles que nous les connaissons aujourd’hui : au lieu de camoufler les produits périmés ou défectueux, il les vend chaque année à des prix d’occasion. Ce principe séduit les foules et, malgré la récession économique et la décision de Duclos d’abandonner l’aventure du Printemps et de cesser d’être partenaire de Jaluzot, en emportant son capital, l’activité du grand magasin du boulevard Haussmann est très prospère.

Mais en juillet 1870, la guerre franco-prussienne est déclarée et une grande partie des 250 employés du Printemps doit s’engager dans la Garde nationale, ce qui ralentit considérablement l’activité du grand magasin jusqu’en septembre 1873. Les stocks en réserve ont permis au commerce de reprendre immédiatement son activité.

En avril 1874, le Printemps Haussmann est agrandi : non seulement il se développe en hauteur, avec la location de nouveaux étages, mais dès lors il est étendu à deux maisons de la rue de Provence, à côté du boulevard Haussmann. Plusieurs ponts de fer reliaient les bâtiments entre eux, et Jaluzot a innové en intégrant deux ascenseurs dans ses bâtiments, des instruments totalement nouveaux et sans précédent dans les magasins de l’époque. Ils ont fait de la publicité pour le Printemps Haussmann et seraient une grande attraction pour les enfants.

Le grand magasin absorbe progressivement les bâtiments voisins du premier, et poursuit son développement en 1881 : il aura désormais une quatrième façade vers la rue de Caumartin.

Le 9 mars 1881, un incendie se déclare et détruit complètement les bâtiments du grand magasin du Printemps. Seuls les immeubles de la rue de Caumartin, récemment acquis, ont échappé à la catastrophe. Cette adversité est rapidement surmontée : au début de 1882, l’architecte Paul Sédille assemble la structure du nouveau bâtiment. La partie brûlée a été reconstruite et les anciens bâtiments qui avaient survécu à l’incendie ont également été démolis, afin d’assurer l’harmonie et la modernité complètes du nouveau bâtiment. Parmi les innovations architecturales et techniques des nouveaux entrepôts, on peut citer une conception qui a assuré un espace fonctionnel actuellement reconnu par les historiens de l’architecture comme le prototype des grands magasins modernes, l’apparition du fer comme élément visible de décoration et non seulement comme structure du bâtiment, de nouvelles lumières de sécurité (bougies Yáblochkov, lampes à arc et lampes à incandescence), tout cela permettant une plus grande valeur des produits en vente.

En 1905, Jaluzot est contraint par ses actionnaires de démissionner en raison d’une grave crise économique. Gustave Laguionie lui succède à la direction du Printemps, très déterminé à moderniser le grand magasin. Pour améliorer la valeur des articles en vente, Laguionie a estimé que les magasins avaient besoin de plus d’espace afin que les clients puissent voir le plus grand nombre de produits possible. Les extensions ont été réalisées sous la direction de René Binet, qui a fait installer dans le grand hall un grand escalier central à quatre tournants, symbolisant une montée : celle-ci est non seulement plus fonctionnelle, mais aussi décorative. Parallèlement, Laguionie a ouvert un nouveau hall souterrain, loué de nouveaux bâtiments pour les ateliers de la rue Joubert, de la rue de Mogador et de la rue de Rochechouart, et acquis de nouveaux locaux dans la rue de Caumartin et la rue de Provence.

En 1907, Laguionie a lancé la construction de

Wiki information et téléphone compatible avec les services :

Numéro téléphone service client Printemps
SAV et contact service client Printemps
Service après vente et assistance Printemps
Contacter service client Printemps
Assistance service client Printemps