Voyage scnf, service client et SAV

Service de mise en contact téléphone compatible :

  • Numéro de téléphone service client des servicesVoyage scnf
  • SAV service client Voyage scnf
  • Service après vente pour assistance Voyage scnf
  • Contact divers et assistance Voyage scnf
  • Assistance service client Voyage scnf

 

Contacter service client Voyage scnf par téléphone et informations entreprise

La SNCF, qui signifie « Société nationale des chemins de fer français », est une entreprise publique française qui exploite les chemins de fer en France sous un régime de monopole.

La forme juridique de la SNCF était celle d’une société publique industrielle et commerciale (EPIC), qui détient à son tour des participations majoritaires ou totales dans plusieurs sociétés privées regroupées dans le groupe SNCF.

L’entreprise emploie environ 270 000 personnes et réalisera un chiffre d’affaires de 33,5 milliards d’euros en 2017. Il a une double activité :

La SNCF exploite environ 32 000 km de lignes, et 1 850 km de lignes à grande vitesse. Il fait circuler en moyenne 14 000 trains par jour et transporte 1 milliard de passagers par an. En raison de son volume d’activité, elle est la deuxième entreprise ferroviaire de l’Union européenne après la Deutsche Bahn.

La SNCF a été créée par le gouvernement français en 1938. Son capital était réparti entre l’État français, qui en détenait 51 %, et les sociétés ferroviaires privées fusionnées, qui en détenaient 49 %. A l’époque, l’objectif était de satisfaire un plan de service public de base par des subventions de l’Etat. La SNCF était libre d’exploiter des services qui n’étaient pas couverts par ce plan, de sorte qu’il ne s’agissait dans ces cas que de lignes économiquement rentables.

A partir de 1940, suite à l’armistice signé par le gouvernement de Philippe Pétain avec les nazis, les Allemands réquisitionnent la SNCF. Ils l’utilisent principalement pour déplacer des troupes à travers la France, ainsi que pour déporter les Juifs remis par le général Petain aux autorités allemandes, pour les envoyer ensuite dans les camps de concentration et d’extermination allemands. Malgré ce contrôle nazi de la compagnie, les cheminots français furent un noyau important de la résistance française à l’occupation, et fondèrent la soi-disant Résistance Fer, qui serait l’opposition la plus frontale et la plus dure que les troupes allemandes auraient à affronter, et qu’elles ne pourraient pas vaincre, en raison de leur sabotage spectaculaire et planifié du réseau ferroviaire, ainsi que de la fuite des mouvements allemands vers les Alliés. Les cheminots ont été reconnus pour leur résistance au régime nazi, ce qui leur a valu plusieurs hommages, dont le nom de la locomotive CC6530, nommée Resistance Fer.

La guerre se termine en 1945, et la SNCF se retrouve avec un réseau totalement dévasté, du matériel vétuste, sous les minimums, et avec des besoins urgents de rénovation et d’entretien. C’est pourquoi la SNCF est restée sous le contrôle de l’État, parvenant progressivement à récupérer ce qu’elle avait perdu, en partie grâce à la loi sur les transports terrestres, qui donne la priorité au transport de voyageurs à la SNCF, le transport routier de voyageurs étant complémentaire du transport ferroviaire, empêchant toute concurrence directe avec ce dernier.

Le point culminant de ce départ fut les 20 et 21 mars 1955, sur la ligne des Landes, lorsque les CC7107 et BB9004 atteignirent 331 km/h entre Dax et Ychoux, record du monde de vitesse des locomotives électriques qu’elles conserveront jusqu’au 2 septembre 2006, lorsque la Siemens Taurus 1216 150 atteindra 357 km/h sur la ligne Ingolstadt – Almanstein. Un an plus tard, l’arrivée de Louis Armand à la présidence de la SNCF relance les projets d’électrification en 25 Kv en courant alternatif et les projets de la Grande Vitesse. Le 24 mars 1972, le TGV 001, premier prototype du train à grande vitesse, équipé de deux turbines à gaz, qui atteindra 318 km/h, quitte l’usine Alstom de Belfort sur la ligne des Landes le 8 décembre 1983. Mais la crise pétrolière de 1973 a mis un frein au projet de turbine à gaz, obligeant Jean Marie Metzler, le créateur du TGV, à étudier la migration du TGV vers l’électricité, ce qui lui a valu beaucoup d’attention.

Mais la SNCF n’a jamais renoncé à l’idée du TGV, et en 1980 sont apparues les deux premières branches pré-série du TGV PSE, qui allait réaliser des essais de vitesse sur la ligne d’Alsace. Le 26 février 1981, la branche TGV PSE 16 atteint 381 km/h sur la ligne à grande vitesse Paris-Lyon, qui est inaugurée le 21 septembre de la même année. Pendant cette période, le gouvernement français, afin d’éviter une grande charge économique, réactive l’accord de 1938, en conservant 51% de la société et en donnant le reste aux anciens concessionnaires.

Le 1er janvier 1982, la SNCF est à nouveau cotée en bourse et le gouvernement français la transforme en EPIC (Empresa Pública con Carácter Industrial y Comercial), avec un modèle de fonctionnement différent. Les trains régionaux et d’intérêt public suivent les orientations fixées par les gouvernements régionaux, qui investissent en moyenne un tiers de leur budget dans le développement du réseau ferroviaire.

Wiki information et téléphone compatible avec les services :

Numéro téléphone service client Voyage scnf
SAV et contact service client Voyage scnf
Service après vente et assistance Voyage scnf
Contacter service client Voyage scnf
Assistance service client Voyage scnf